Vous êtes ici

Accueil / Idées reçues

l'ENM et le métier
de magistrat

En attendant Max

Les magistrats sont les juges et les procureurs formés dans une même École.

Les magistrats sont ceux qui « disent la loi », c’est-à-dire qui rendent une décision de justice dans un litige. Ils sont tous formés dans une École unique en France – l’École nationale de la magistrature – tandis que les avocats ont leurs propres écoles. Il existe donc une seule formation pour les magistrats permettant d’exercer les métiers de : juge, juge d’instruction, juge de l’application des peines, juge des enfants, substitut du procureur…

T'as pas vu Tim ?

Un élève magistrat sur deux est issu d’une reconversion professionnelle.

L’École nationale de la magistrature accueille chaque année 400 à 500 élèves magistrats en formation initiale. 50% sont des étudiants et 50% sont des professionnels en reconversion issus des secteurs public ou privé. Cette variété des parcours individuels concourt à diversifier le corps de la magistrature. Par ailleurs, l’ENM a mis en place, depuis 2008, trois classes préparatoires “égalité des chances” réservées aux étudiants boursiers méritants.

Tu fais quoi dans la vie ?

L’essentiel de la formation des élèves magistrats se déroule sur le terrain.

La formation initiale des élèves magistrats se déroule à 70% sur le terrain, en alternance avec des périodes d’études. En effet, les élèves magistrats effectuent des stages de plein exercice au sein de tribunaux ou d’organisations judiciaires, d’organismes publics, associatifs ou privés… L’objectif est d’appréhender le contexte – judiciaire, institutionnel, social, économique, culturel… – dans lequel s’inscrit chaque dossier et d’apprendre à travailler avec l’ensemble des partenaires de l’institution judiciaire.

7 lettres

Rendre la justice compréhensible est un objectif de la formation des magistrats.

Les lois, le fonctionnement de la justice, les procédures judiciaires sont très techniques, voire complexes. C’est pourquoi les élèves magistrats apprennent à simplifier le vocabulaire judiciaire pour expliquer leurs décisions, le déroulement d’un entretien ou d’une audience. Ils s’exercent notamment lors de cas pratiques : entretien, interrogatoire, audience au tribunal.

POUR ALLER (UN PEU) PLUS LOIN

À quelle profession forme l’École nationale de la magistrature ?
Magistrat, une appellation pour plusieurs métiers 
L’ENM assure la formation initiale et continue de l’ensemble des juges et procureurs français. Ces deux appellations recouvrent plusieurs métiers : juge, juge des enfants, juge d’instruction, juge de l’application des peines, juge des libertés et de la détention, substitut du procureur, procureur de la République… Quel que soit le métier exercé, tous les magistrats sont gardiens de la liberté individuelle.

Ai-je besoin de quelqu’un pour garder « ma » liberté ?
Le magistrat gardien de la liberté individuelle
La liberté individuelle c’est de pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. La loi détermine ce qui nuit à autrui. Le magistrat est garant de l’application de la loi. En cela, il veille à empêcher l’arbitraire et à faire respecter les droits des citoyens quels que soient les pouvoirs en action dans un État de droit.

repères

La constitution du 4 octobre 1958 stipule :

« Nul ne peut être arbitrairement détenu. L'autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle, assure le respect de ce principe dans les conditions prévues par la loi. »

La Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen définit notamment la liberté individuelle et le rôle de la loi.